La forme à votre portée
Tout pour la forme
   Accueil      Auteur

L'auteur

Depuis plus de trente ans au contact du sport, en particulier du ski, en tant que compétiteur de haut niveau, puis maître de ski et entraîneur; mais aussi conseiller au marketing de Mistral (planche à voile), - parcourant pour cela pratiquement le monde entier - Jean-Claude Berruex connaît bien le sport, ses contraintes, ses exigences, mais aussi ses joies, ses satisfactions, ses avantages et ses bénéfices.

  • La quarantaine bien sonnée, il découvre les courses de ski «Master», Championnats officiels de la FIS* pour les plus de trente ans; courses pour lesquelles il va se passionner. En 1991, à Winter Park aux USA, dans la classe des 46-50 ans, il devient vice-Champion du Monde en Super G et décroche encore les médailles de bronze en slalom et en slalom géant. A part les places d'honneur qu'il récolte au cours des saisons suivantes, en 1999, il se classe notamment 2e de la Coupe du Monde Master FIS; quatrième en 2004 et récolte plusieurs victoires les années suivantes.


  • Au contact des "Masters", Jean-Claude Berruex découvre tout un monde qu'il n'aurait jamais imaginé, lui qui pensait qu'après 35 ans, il fallait se résigner «au ravage des ans et à la chute inéluctable...» Mais pas du tout! En fait, il découvre là un monde incroyable où les gens ont gardé une jeunesse de corps (et d'esprit) fort réjouissante et il s'aperçoit que malgré l'âge, on peut encore réaliser des performances tout à fait acceptables, voire honorables, même si ce n'est pas (forcément) le but premier...


  • Passionné autant qu'intrigué, Jean-Claude Berruex se demande ce qui motive tous ces gens vraiment enthousiastes et où ils vont chercher leur énergie. C'est ainsi qu'il constate que, tout comme les sportifs de haut niveau plus jeunes, ils s'entraînent et ils surveillent (quelque peu) leur alimentation.

     


  • Pour les courses «Master», Jean-Claude Berruex s'était déjà mis à faire de la musculation aux appareils à charges additionnelles, deux à trois fois par semaine, en automne. Comme entraînement physique, c'est tout ce qu'il faisait, à part... son métier de courtier en publicité; c'est-à-dire toujours assis dans sa voiture pour courir visiter la clientèle. Quant à son alimentation, s'il la surveillait un peu, elle reposait sur d'anciennes idées, souvent erronées. Un grave accident de ski en 1992, - les médecins vont lui attribuer 15 à 20 % d'incapacité physique, - va le contraindre à tout revoir, s'il entend récupérer l'ensemble de ses moyens et retrouver son niveau d'avant, sur les skis. Pris au jeu, c'est ainsi qu'il passera son brevet de moniteur de musculation, tout en se documentant le plus possible, tant du côté physique que du côté nutritionnel, sur ce qui permet d'entretenir et d'améliorer sa condition et sa forme. Aujourd'hui, il considère avoir recouvré l'ensemble de ses moyens grâce aux connaissances acquises et à sa persévérance.

  • Ce sont justement ses connaissances et son expérience qu'il aimerait transmettre au travers du présent ouvrage.

*FIS: Fédération Internationale de Ski.
*Critérium Mondial: virtuels Championnats du Monde (inofficieux) FIS, des plus de trente ans.